Tendances à surveiller en cyberfraudes

vendredi 03 avril 2020
vygl.ca

Dernier article de notre série sur la sensibilisation au phénomène de la cyberfraude et à la prévention de celle-ci (les autres billets sont ici, ici et ici). Aujourd’hui, je vous propose un billet sur les tendances à surveiller en matière de fraude numérique.

Nouvelles en matière d’hameçonnage (phishing)

Les stratagèmes frauduleux en matière d’hameçonnage évoluent sans cesse et l’actualité nous démontre qu’aucune industrie n’est à l’abri.

  • Pour contourner les filtres anti-pourriel, qui peuvent détecter automatiquement les courriels au format « frauduleux », les fraudeurs emploient des méthodes comme celle du « ZeroFont ». Cette méthode permet à l’attaquant de manipuler l’aspect « frauduleux » de son message en ajoutant des mots de type conversationnels en taille zéro à son contenu. De cette façon, le système de filtrage n’est pas alerté par le format, tandis que les mots rajoutés à cette fin sont « invisibles » à l’œil nu
  • Une autre méthode utilisée les fraudeurs est de signer leur courriel avec le nom d’une compagnie reconnue ou de confiance, mais en employant des homographes, c’est-à-dire des caractères UNICODE similaires aux lettres de l’alphabet. Cela a l’avantage de ne pas déclencher le filtrage, tout en confondant un œil mal averti.
  • 2020 a également vu apparaître un nouveau modus operandi, où les fraudeurs extorquent et menacent de fuiter sur une plateforme publique les données et fichiers sensibles des victimes qui refusent de payer.

Fraudes reliées au COVID-19

Les fraudeurs n’hésitent pas à profiter de la vulnérabilité des victimes et toutes les opportunités sont bonnes, surtout en cette période de pandémie. Après tout, les circonstances sont idéales : la panique généralisée, le sentiment d’agir en urgence et les employés qui travaillent de chez eux, loin de vos experts en sécurité informatique. En effet, une augmentation explosive de 475% des rapports de fraudes et de menaces cyber en lien avec le coronavirus a été observée en mars.

Nous avons vu que les fraudeurs misent généralement sur la méconnaissance du public, la vulnérabilité de ses cibles, le faux sentiment d’urgence ou l’argument d’autorité pour arriver à leurs fins. L’éducation et la vigilance demeurent donc les meilleures façons de prévenir les cyberfraudes. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à contacter l’équipe de vygl : bonjour@vylg.ca.

Jessie Wala Ahmad

Analyste en cybersurveillance pour vygl.ca

---

Sources :
https://www.recordedfuture.com/ransomware-trends-2020/

https://www.darkreading.com/threat-intelligence/new-report-spotlights-changes-in-phishing-techniques/d/d-id/1336812

https://www.cbc.ca/news/technology/phishing-messages-surge-coronavirus-1.5513315

https://www.eff.org/deeplinks/2020/03/phishing-time-covid-19-how-recognize-malicious-coronavirus-phishing-scams

https://www.cbronline.com/news/fraudwatch-white-hats-step-up

Sur le même sujet

Cyberattaques et course au vaccin

vendredi 17 juillet 2020

Tentatives de cyberattaques et d'espionnage industriel envers le milieu pharmaceutique et les entreprises développant un vaccin pour le COVID-19.

Suite aux révélations du Centre de la sécurité des télécommunications du Canada (CST), Jean-Philippe Décarie-Mathieu, chef ce la cybersécurité chez vygl, a commenté le dossier à « L’Heure du monde ».


ÉCOUTER LE SEGMENT


CONTINUER À LIRE

La COVID-19, occasion en or pour les pirates informatiques

mardi 07 juillet 2020

La pandémie causée par la COVID-19 est une occasion en or pour les pirates informatiques qui tentent de tirer avantage de la crise.

Commentaires et réflexions de Jean-Philippe Décarie-Mathieu, chef de la cybersécurité chez vygl, dans un article de Québec science.

LIRE L'ARTICLE


CONTINUER À LIRE

Application de traçage : « La recette parfaite pour une catastrophe »

mercredi 03 juin 2020

Jean-Philippe Décarie-Mathieu, chez de la cybersécurité chez vygl, a quelques réserves concernant l’utilisation des applications de traçage développées pour combattre la pandémie de la COVID-19.

Il était de passage au micro d’Annie Desrochers de l’émission « Le 15-18 » pour commenter le dossier.

ÉCOUTER LE SEGMENT


CONTINUER À LIRE
Recevez nos dernières nouvelles